Activités et missions

Publiée en avril 2018, la feuille de route du gouvernement pour l’Economie Circulaire comprend 50 mesures dont l’une concerne directement l’Ecologie Industrielle et Territoriale. La mesure 46 souhaite notamment renforcer les synergies entre entreprises et promouvoir l’EIT dans les schémas régionaux des Régions.

Afin d’accompagner et déployer ces initiatives, le pôle d’innovation SYNERGÎLE met en place la mission Ecologie Industrielle et Territoriale en novembre 2018.

Cette dernière résulte de la combinaison du projet EIT initié en 2015 par le Grand Port Maritime de Guadeloupe et du Programme Territorial de Synergies Inter-entreprises lancée par la DEAL Guadeloupe en collaboration avec l’Institut National de l’Economie Circulaire.

Trois axes du développement durable

 La mission EIT a pour objectif:

  • De développer des synergies  inter-entreprises, réalisables à court et moyen terme, en vue d’économies globales et durables
  • D’initier de la mutualisation de moyens et de services, du partage d’infrastructures

 

Développer la connaissance et la valorisation de la recherche

  • Pré diagnostic territorial
  • Diagnostic d’écologie industrielle: identification des ressources
  • « Bourses aux ressources » : Alimenter une base de données en ligne « Le bon coin des ressources »
  • Analyse des données et identification des synergies
  • Cartographie des flux: spacialiser les synergies interentreprises à l’aide des systèmes d’information géographique

 

Animer et serrvir le territoire

  • Recueil d’informations: Questionnaire de collecte de données de flux 
  • Atelier de rencontre 
  • Accompagnement pour la concrétisation des synergies pré-identifiées
  • Pérénisation des synergies
  • Communication 

 Stimuler la capacité à innover

Collaboration universitaire: favoriser l’émergence de solution innovantes à travers les projets pluri-technologiques de la formation d’ingénieurs de l’Université des Antilles.

L’EIT à l’échelle caraibéenne: Mutualiser le volume des ressources afin d’atteindre la rentabilité économique. Favoriser l’échange de avoire-faire industriel, dans le cadre du programme interreg Caraîbes.

Coopération internationale – Dans le cadre de l’OCEO

 

Développer les compétences professionnelles

  • Identifier l’offre de formation et es esoins de la filière 
  • Formation « Ecologie Industrielleet Territoriale » (INEC, OREE)
  • Formation Professionnelle Référent en Energie dans l’Iindustrie (PROREFEI)

Qu’est-ce que l’Écologie Industrielle Territoriale ?

L’écologie industrielle territoriale consiste à valoriser les déchets inexploités des uns en ressources utiles pour les autres afin de les substituer à l’usage des ressources naturelles. L’EIT permet aussi de mutualiser les services et les équipements afin de réduire les besoins, rentabiliser un investissement ou optimiser la fin de vie d’un produit.

Le saviez-vous ?

Le gypse est une roche sédimentaire incolore ou de couleur blanchâtre, jaunâtre ou rougeâtre ; composé de sulfate de calcium hydraté (CaSO4·2H2O), utilisé pour des usages industriels, artisanaux ou agricoles.

Résultant de ses traitements de désulfuration de ses gaz de combustion, Albioma produit un gypse indemne de pollution qui est directement utilisable.

Ce sous-produit est par la suite réutilisé comme matière première, comme gypse par la Société des Ciment Antillais dans la formulation du ciment, lui conférant les même propriétés chimiques qu’un gypse naturel.

 « Nous pouvons dire que l’Ecologie Industrielle est un concept qui formalise à l’échelle des industries ce que nos grands-parents pratiquaient avec le troc, ou encore le système de consigne.
En nous inspirant de la nature, à travers le biomimétisme, nous pouvons également trouver des solutions innovantes pour consommer et produire plus raisonnablement.
L’Archipel Guadeloupe possède une diversité de territoires avec des identités fortes. Les activités éparses et spécifiques à chaque territoire produisent néanmoins des sous-produits qu’il convient de réduire ou des co-produits qu’il convient de mutualiser. Au centre de cette diversité territoriale se trouve la zone industrielle de Jarry, 3ème plus grande zone d’activité de France qui concentre près de 3500 entreprises. L’Ecologie Industrielle Territoriale pourrait contenir à long terme l’impact environnemental du développement économique de la Guadeloupe.»


Département EIT

 

elit. dictum eget felis porta. id
Share This